Scrollez et Cliquez
sur les images

Scrollez et Cliquez
sur les images

Le squat Le Palace - Paris – juin 2004
(Bidons plastique polyéthylène découpés, cônes de Lübeck,
guirlande électrique)
J’investis les rues pour des actions ou des installations, souvent en pirate : sans autorisation, parce que l’espace public est de plus en plus surveillé et contingenté parce que l’art ce n’est pas que dans les galeries et les vernissages que cela se passe : le public est dans la rue.