« La fontaine aux poissons » - Installation de BIBI - du 5 au 8 décembre 2008
Fête des Lumières - Place des Jacobins à Lyon


Voir la video




"Tout petit, j’ai baigné dans les lueurs de la collection paternelle de lanternes de fiacre.
Au début des années 80, ma découverte des lampes japonaises en papier à l’espace Design du centre Pompidou et des lanternes du carnaval de Bâle m’amène à réfléchir sur la magie de ces objets très simples.

Lors de la fête du Mouled, au cours du Ramadan au Caire, je suis fasciné par le mélange des Lampes artisanales en fer blanc et des Néons en milieu urbain : imaginez la plus grande ville d’Afrique entièrement éclairée en vert fluo : ça, c’est du lampion !

En 1991, mon travail sur les bidons et les cônes de Lübeck se concrétise par une installation de Lampions sur l’eau à Martigues (des poissons bien sûr !).
Peut-être l’ignorez-vous mais beaucoup de créatures marines sont fluorescentes la nuit : les plongeurs le savent bien.

Depuis, j’ai réalisé nombre d’installations de poissons lumineux, souvent en pirate de l’espace urbain.
J’ai créé des installations de nuit pour la féria de Nîmes et ses Arènes, des Performances de nuit, des installations underground lumineuses diverses et variées : l’arche de Bibi, le corral de Bibi, l’enfer de Bibi...

J’installe sur les murs, les façades, les kiosques à musique, les cabines téléphoniques, les vitrines et les ponts.
J’utilise les techniques les plus simples (des ampoules et un diffuseur, le bidon) et promène un ban de poissons que j’ai ramené de Sète sur les façades de la capitale.
En effet, alors que l’espace urbain est phagocyté par les lumières, nous avons paradoxalement perdu l’habitude de les regarder. C’est pourquoi mes poissons sont des ovnis urbains à l’image des messages subliminaux que nous délivrent les Tags."


"La Fontaine aux Poissons"
Création et réalisation artistique : BIBI

Production : Agence Tagada
Technique : Magnum


Contact presse :
Karen Jouve - Agence Tagada au 06 13 01 55 15 ou contact@agence-tagada.com



BIBI est un pionnier de l’art contemporain alternatif.

Plasticien au sens propre, il utilise la matière plastique dans son sens étymologique (lat. plasticus, gr. plastikos " relatif au modelage ") et attribue au plastique le rang de 6ème élément.

Né en 1964 à Tours, il vit et travaille à Marseille. Il naturalise ses premiers animaux à 10 ans.
Jeune paléontologue amateur, il fouille assidument les Faluns de Touraine et constitue son premier cabinet de curiosités. Point d’école d’art mais un diplôme d’orthopédie en 1984 lui permet d’expérimenter les matières plastiques thermoformées et leurs singuliers rapprochements avec le corps humain (prothèses et orthèses).

BIBI s’oriente vers une technique plus ludique : le « thermo-amusement ».
Il vit successivement en Egypte, à Paris, à Nîmes, à Sète où il réalise de 1992 à 2004 des dizaines d’installations lumineuses en pirate de l’espace urbain, d’expositions et de performances.